free little birds

17 avr. 13

des racines et de l’eau

DSC08607 DSC08610 DSC08612 DSC08614   DSC08615 DSC08621 DSC08637 DSC08629 DSC08640DSC08660 DSC08661 DSC08663 DSC08646 DSC08625 DSC08659 DSC08664 DSC08657DSC08673

Une belle petite rando à Prony, un ancien bagne du sud de la Grande Terre. Un temps pluvieux mais chaud, très dépaysant. Les racines des banians ont repris possession de ces lieux autrefois lugubres… La nature Calédonienne est époustouflante, et au bout de 5 ans bientôt, j’en viens à me dire qu’une vie entière n’est pas suffisante pour en découvrir toutes les merveilles…

See you!

Posté par marwiga à 13:09 - Commentaires [7] - Permalien [#]


31 mars 13

Fourre tout!

Il y a quelques temps, j’ai publié ici un article, entre rêve et révolte, que j’ai ensuite supprimé. J’ai trouvé que je m’y livrais un peu trop intimement, et ça m’a gênée finalement. Tant de choses sont en marche dans ma vie, j’ai des coups de sang, des coups de blues, l’envie de les partager, puis je me dis “mais ça c’est à toi, pourquoi étaler tes ressentis sur la toile?!” Pourquoi…

Parce que ça fait du bien d’écrire et que je sais que beaucoup d’êtres chers lisent ces lignes… Mais aussi ça fige tellement les choses… Alors quoi, superficialité rigolote ou introspection torturée??! :) Un peu des deux sûrement!

Alors là, un postounet fourre-tout, avec beaucoup beaucoup de bonheur ces derniers mois avec nos amis “d’ici”, notre petite famille de Nouméa. Des gens formidables, que j’aime de plus en plus… Merci à Manue pour ces superbes clichés d’une journée à Yaté, avec les marmots.

DSCF0305 DSCF0381   DSCF0390 DSCF0449DSCF0424  DSCF0447 DSCF0319DSCF0384

Vous pouvez admirer mes rides sur le front, ou devrais-je dire mes “branchies” comme me l’a gentiment fait remarquer Marcus : maman t’as quoi sur le front, c’est des branchies?? Bien sur mon fils, je suis une morue, tu savais pas…  :)

Ce weekend c’était Pâques. Du coup, en tant qu’has-been digne de ce nom, j’ai tenté pour l’occasion mes premiers “macarons”. Et bien, je suis drôlement contente du résultat. Ils sont moches (on dirait des biscuits italiens dont j’ai oublié le nom), irréguliers, un peu fragiles et surtout pas très conformistes car à défaut de poudre d’amande, j’ai utilisé un fond de poudre de noisettes et de coco râpée. Et j’ai découvert un truc de dingue : la ganache montée… Nan mais là c’est carrément un appel à la débauche… Je voulais la faire au caramel beurre salé et comme je n’avais pas de chocolat blanc pour la ganache, j’ai utilisé du noir. Le mélange est vraiment top (genre carambar) Miam-miam. :p

DSC08583 DSC08586  DSC08582  

Et puis un peu de couture, oui, ça m’arrive encore. June est, comme beaucoup de petites filles, fan de ce chaton trèèèès commercial Hell* Kit*y. Bon je me refuse à lui acheter les sac roses-pailletés-madinchina des magasins mais pour le coup je trouve le personnage mignon (je préfère ça à la demeurée à grosse tête) alors depuis le temps qu’elle me demandait un petit sac à main, je n’ai pas cherché l’inspiration très loin… Pour l’accompagner, une petite robe trapèze des Intemporels pour enfants (3 ans). Et un frère zinzin qui fait sa tête de Pirate à chaque fois qu’il le peut…

DSC08596 DSC08601 DSC08591 DSC08573 DSC08574DSC08587  DSC08444 DSC08439

Encore un peu de couture avec cette adorable robe (dont une première version était visible ) que j’ai cousue pour l’anniversaire de la fille de ma collègue… Je l’adore!

DSC08481 DSC08474DSC08477

Détails couture :

- sac à main : patron maison, tissus et feutrine de Nouméa

- robe trapèze IPE : tissus vichy rouge et jean petits cœurs, Nouméa

- robe tablier : patron Etsy, tissu mésange l’Innamorata.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui ;)

A la prochaine, dans une semaine, un mois, un an?! Bises…

 

Marcus vintage junie vintage me&myboyfriend

Posté par marwiga à 14:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 janv. 13

Kind of blue

Soudain, j’ai envie de réinvestir ce blog. Je ne veux pas me couper du monde... Mais!

J’en avais assez du temps passé (perdu) à cliquer à droite à gauche, des envolées politiques stériles, du voyeurisme ambiant qui devient la norme, du niveau global qui chute sans cesse. J'ai eu envie de retrouver comment c'était avant. Un choix qui n’est pas anodin quand on vit à des dizaines de milliers de km de ses proches, un choix qui peut surprendre, vexer, énerver. Un choix qui peut sembler inutile, ou stupide.

Ceux qui sont vraiment proches l'ont toujours été et j'espère le resteront. Qui peut, humainement, être “ami” avec 200 personnes?! On a 3, 4, 10 vrais amis, tout au plus. Et j’observe à quel point il est étrange de ne plus avoir de nouvelles quotidiennes de tout ce monde, comme un sevrage. Une impression de vide par moment.

Epurer jusqu’à l’essentiel. Adieu télévision. Adieu le superflu, meubles, vêtements, bazars inutiles. EPURER. Etre léger, pouvoir plier bagage en quelques heures si nécessaire. Ne pas se polluer d’objets en tout genre, poussiéreux et inutiles. Idem pour l’information, choisir ce que je vois, ce que mes enfants voient, prendre du recul. Choisir aussi, autant que possible, ce que l’on mange, ce que l’on boit. Cesser de consommer à tout va. Expliquer à mon Indien pourquoi je n’achète plus de bonbons à la gélatine de porc, pourquoi je préfère manger un Burger maison ou chez ‘Ulysse’ plutôt que dans un fast-food. Et il comprend fort bien, mon extraordinaire, voire même se passionne et pose mille questions. 

Et puis le temps et l’espace gagnés sont réinvestis, par autre chose. Du temps pour soi, en somme. Moins de choses, et trouver facilement ce que l’on cherche. Peu de choses, mais des jolies, des vraies, auxquelles je tiens réellement. Du temps pour écrire un vrai mail à ma sœurette, du temps pour concocter un album photo pour les mamies, du temps pour coudre, du temps pour mes enfants et mon cher et tendre. Du temps pour vivre et profiter de ce cadre extraordinaire dont je ne me lasse pas.

DSC08294   DSC08301 DSC08300 DSC08304 DSC08377 DSC08306 DSC08319 DSC08409 DSC08323 DSC08398 DSC08378 DSC08360 DSC08364 DSC08365 DSC08392 DSC08393 DSC08391

Non, je ne me lasse pas d’aller à la plage tous les weekends, de ces nuances de bleus infinies, de ce ciel pur où le soleil explose. Je ne me lasse pas de voir les enfants pieds nus, insouciants, creusant le sable et grimpant aux arbres. Je ne me lasse pas de voir des poissons multicolores par dizaines, le soir après le boulot quand on va se promener au port. Et les yeux des enfants, et leurs cris de joie " 'gade, un passon, mamou, un passon!!"

Chaque jour un émerveillement ; une fleur, un arbre, une couleur. Chaque jour je sais que mes racines sont ailleurs, mais que bon sang, j’aime la vie sur cette île… Les gens qui, au lieu de baisser les yeux, te lancent un bonjour franc quand ils croisent ton regard. N’être au courant d’aucune mode, d’aucune tendance. Savoir que la nature sauvage nous entoure. Des décisions viendront, bientôt. Où, comment, partir, rester, acheter, un appart, une maison, un terrain, vivre en Europe, ici, à la ville, à la campagne, etc. Chaque chose viendra en son temps, et pour le moment, je me noie dans tous ces bleus, ces ors, ces verts et j'adore ça/

DSC08338 DSC08339 DSC08340

La robe portée par June est faite maison, le patron provient d’Etsy (tenderfeet stitches), le tissu étoilé, une merveille de douceur a été acheté ici à Nouméa, ainsi que les pois rouges. Le joli imprimé est comme d’hab acheté dur le site de l’Innamorata.

°°°

Posté par marwiga à 13:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]

15 janv. 13

colorful

La mode actuellement est souvent aux pastels, gris, taupe, et autres vieux roses. J’aime bien. Mais je voulais donner de la couleur à ma Junette. Des couleurs gaies, joyeuses pour qu’elle ait envie de porter ces robes.

DSC08235 DSC08239 DSC08238DSC08248 DSC08247DSC08281b

 

Et pour une fois, quelques photos portées.

DSC08259 DSC08260DSC08257 DSC08266DSC08278 DSC08268 DSC08271

Petit tablier croisé dans le dos des Intemporels pour Enfants, taille 2/3 ans, adaptation libre ;. Les jolis imprimés viennent de l’Innamorata et le reste de mon stock de rubans et tissus.

Un petit clin d’œil à ma copine Manue qui m’a offert les adorables pinces à linges oiseaux, juste exprès pour que j’y accroche mes petites créations. Merci ma belle!

°°°

Posté par marwiga à 08:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 déc. 12

Ultime défi 13

Hahaha! Pour moi cet “ultime” défi sera justement celui d’y participer! Malgré quelques années de couture, deux blogs (dont un qui est reparti dans les couloirs du temps), je n’ai jamais été capable d’être assidue.

Alors pour cette dernière, voici deux petites robes d’été pour ma June, car ici on est en plein dans la saison chaude…

DSC08165  DSC08164 DSC08162 2 DSC08161 DSC08163DSC08159 droite DSC08168

Pas de photo portée car la miss est avare d’elle-même devant un objectif…

Détails

Robe 1 : patron inspiré de la robe Van KAtoen mais sans la poche

Robe 2 : patron zonmai

Tissus : Liberty Parthenay trop beau que j’avais depuis 1000 ans, tissu rouge à pois blancs et ruban vichy de Nouméa.

Voili-voilo. Je ne suis pas très étonnée que ce Défi 13 s’arrête, je trouve que cela aura permis de faire découvrir plein de belles choses et émerger une certaine motivation, mais tout a une fin… Bravo aux organisatrices pour toutes ces idées et ces découvertes… et bonne continuation. De toute façon, je ne me fais pas trop de souci, à l’allure où poussent les blogs de couture depuis quelques années, il y aura surement des courageuses pour prendre la relève :)

 

Au fait pour l'ultime galerie, c'est par là...

°°°

Posté par marwiga à 11:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 oct. 12

Glop Glop

DSC07692 DSC07691 DSC07696 DSC07702 DSC07697 DSC07698

 

Ah oui, j’ai un blog! Ce mot me fait rire, il est un peu incongru, un peu grotesque. BLOG. Ca me fait penser à glop-glop, ou à gloubi-boulga. Bref, j’ai un “blog”.

Je ne serai jamais assidue, je serai toujours un cancre du blog. Donc après des mois d’absence… Je reviens ici, ce joli endroit qui est tout de même une petite partie de moi. Merci tout plein pour ces adorables petits mots, auxquels je n’ai même pas la décence de répondre (je suis un cancre, je vous le disais). Les jours filent comme des voitures, ma tête est fort occupée en ce moment, mais j’y reviendrais…

Aujourd’hui je suis heureuse car une amie, si chère à mon coeur, a reçu le petit colis que je lui ai concocté pour la naissance de sa deuxième fille, Lucile.  A défaut de pouvoir lui faire de gros bisous en live, j’ai voulu les gâter : Lucile, sa grande soeur Charlotte, et leur superbe Môman. Je crois qu’elles sont contentes… Alors moi aussi!

Pour Lucile :

DSC07703 DSC07704

 

Turbulette des Intemporels bébé, petit matelas à langer nomade et trousse patrons maison. Les tissus : un adorable imprimé dégoté sur l’Innamorata, coton vichy rose issu d’un drap ancien, et coton couleur ficelle stock personnel.

Pour Charlotte :

DSC07684 DSC07686DSC07687 DSC07688DSC07712

Robette Van Katoen, plein de pois, des petits et des gros, fuchsia, blanc et noir tissus stock personnel. Trousse patron maison, tissu L’Innamorata.

Pour Steph :

DSC07714 DSC07716 DSC07717

Ensemble deux trousses patron maison, tissu têtes de mort rigolotes L’innamorata; pois verts, ruban et passepoil argent stock personnel.

A cela s’ajoutent les cadeaux de naissance que j’avais faits pour Charlotte il y a deux ans, mais qui malheureusement n’étaient pas arrivés à destination et qui m’avaient été retournés. Je les ai utilisés pour June, c’est maintenant Lucile qui pourra en bénéficier!

Photos 003 Photos 159

 

 

Voilà pour la couture… 

Comme je le disais plus haut, un GROS projet occupe quasi tout notre temps libre. Un projet en pleine nature, qui se construira, sauf grosse tuile, à partir du mois de janvier…

DSC07470

A suivre…

Posté par marwiga à 13:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 févr. 12

Birds

Mon blog s’appelle “free little birds”, aussi parce que j’adore les oiseaux. Depuis toujours, surtout les petits, ronds avec un petit bec. Alors autant dire que ce joli tissu aux mésanges m’a tout de suite plu. Mais pas si simple à utiliser, surtout quand on n’a que 50 cm.

Il y a peu, j’ai craqué sur cette robe Van Katoen sur le joli blog des Poupées Rousses. Bon c’est en néerlandais, mais tout à fait faisable! J’ai adapté le patron et parce que la totalité de la robe est doublée à la base, pas utile au vu de nos températures actuelles, et du taux d'humidité dans l'air! Voilà comment j'ai utilisé mes petits oiseaux...

DSC07055 DSC07050 DSC07052DSC07049  geneve-mesange DSC07047  DSC07054 DSC07065DSC07066 DSC07064

Tissus linna Morata, on commence par le savoir! Sauf le tissu taupe qui est la fin d’un grand morceau de 3m et dont je ne me lasse pas!

Je l’adore, elle tombe parfaitement et June se penche en avant d’une manière tellement adorable pour nous montrer les “petits” ( c’est comme ça qu’elle appelle les oiseaux) avec son doigt potelé…

°°°

Posté par marwiga à 13:19 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 févr. 12

Anya IN’AMOR et autres babioles

DSC06913 DSC06810    DSC06724 DSC06923     DSC06929   DSC06795  DSC06928 DSC06910 DSC06969

Robe Anya Little Dress Pattern, Valisettes Shinzi Katoh, souris Mamie Béa, lampe du Big Sweden, manège à chevaux origine inconnue, tissus Linna Morata…

Linna Morata

Alors Linna Morata, c’est une institution. Je ne sais pour quelle obscure raison, je n’avais jamais été visiter le shop. ERREUR! Premier critère rempli haut la main, le choix de tissus est remarquable. MAIS pour moi, tout se joue au moment où il faut cliquer sur “passer votre commande”. Dans la plupart des cas, soit ce n’est carrément pas possible de me faire livrer à Nouméa, soit les frais de port sont exorbitants. Et bien, là, rien de tout ça. Tout est facile, les commandes traitées et envoyées avec une rapidité qui défie toute concurrence. Donc un énorme bravo à ce site, dont le succès est totalement mérité!

Mon Joli shop

Une petite boutique déco sympa chez qui j’ai trouvé ces adorables valisettes Shinzi Katoh (genre je cite des créateurs japonais, dont je n’avais jamais entendu parler avant d’acheter les dites valoches, ah!). Alors malheureusement la Poste étant tout sauf tendre avec ses colis, l’une a été légèrement endommagée dans le voyage, mais du coup, le shop me propose gentiment un pitit cadeau lors de ma prochaine commande. Et surement que je réitérerais, parce que là aussi, tout a été très simple et quand ça se passe comme ça, c’est bien, donc je le dis!

Anya, Little Dress Pattern

D’aucuns le savent : Etsy, c’est un peu un traquenard. C’est cute, jouli, bô. Moi ce qui me plait c’est d’y dénicher des patrons qui changent un peu, en format PDF, ce que je trouve trèèès pratique, car au risque d’être redondante, cela m’évite de laisser un œil en frais de port.

Voici donc Anya, de Little Dress Pattern. J’ai tout de suite adoré ce côté tablier retro avec les gros volants. Ce n’est pas le patron le plus facile que j’ai cousu pour bébé car il n’y a pas moins de 14 pièces à découper (gni). Mais le résultat vaut vraiment le coup et les explications limpides. MÊME mon Cher et Tendre a trouvé la robette jolie, ce qui est à souligner car d’ordinaire j’ai droit à un “super Chérie” avec les yeux rivés sur l’écran de l’ordi… ;)

Voilà pour les petits coup de cœurs, have a nice day!

°°°

Edit : un autre coup de coeur, musique cette fois. Je découvre ce duo de suédoises et ce morceau qui me fait tourner la tête, comme si je l'avais toujours connu. L'ambiance du clip ressemble à certains de mes rêves, ceux dont on se réveille en se demandant si l'on n'a pas vraiment vécu ce moment... Listen and dream!

Posté par marwiga à 12:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 janv. 12

Frou frou

DSC06839 DSC06832 DSC06833 DSC06835 DSC06881 DSC06876

Ici c’est l’été. Fait chaud, très chaud. Je suis donc à la recherche de vêtements “lights” pour ma toute-petite. Avec ma collègue préférée, on est un peu en manque de motivation avec cette chaleur… On passe donc un temps certain à errer sur le web à la recherche de choses inutiles et jolies pour nos filles qui ont quasi le même âge.

C’est sur Etsy que j’ai dégoté ce petit patron d’un créateur appelé TieDyeDiva. Verdict : le top. Patron en PDF, réception plus rapide que l’éclair, explications claires, photos à l’appui, aucune difficulté. Le bémol : un peu galère, voire fastidieux de zigzaguer 6 fois 1 mètre de volants, mais je n’ai pas la chance d’avoir une surjetteuse.

J’ai envie d’en refaire plein, c’est adorable, chic, tout en restant très pratique. June l’a d’ailleurs inaugurée ce weekend, en camping très sauvage à Poé…

DSC06764 DSC06774 DSC06766

Et bien elle n’a même pas esquinté un seul volant… Elle peut donc frou-frouter à sa guise, en intérieur comme en extérieur, même avec des conditions extrêmes! ;]

DSC06844

°°°

Posté par marwiga à 11:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

18 janv. 12

Le matin

Ce matin j’étais en avance. Encore les pleurs de June au moment de la séparation, pour la forme on dirait. J’ai préféré filer, la laisser avec sa nounou et son grand-frère, histoire de ne pas en rajouter… même si j’avais quand même un peu mal au cœur.

Je me suis arrêtée pour acheter des pommes-lianes au petit marché du rond-point de Magenta, et comme j’avais le temps, j’ai coupé le contact et je suis restée dans la voiture à rien faire, l’espace de 5 minutes. Juste écouter cette musique, de celle qui me ferait danser des heures et des jours durant. Du parking, je voyais le ciel bleu devant moi et les nuages qui s’étiraient au gré des alizés. Il faisait presque frais.

J’ai observé le ballet des voitures, qui sans cesse s’arrêtent et redémarrent une fois leur tour arrivé. Il y avait aussi cette maman, avec ses deux grands garçons et son tout petit bébé dans les bras, qui filaient je ne sais où. L’effervescence du petit matin où chacun courre à ses obligations.

Je me suis demandée “c’est ça, la vie?” rouler dans des petites boites en métal, pour le soir aller se coucher dans des grandes boites en béton? Où est le ciel, où sont les étoiles et les rayons de la Lune sur nos joues? Où est la liberté du vent dans les feuilles et l’odeur de la terre mouillée après la pluie?  

Le matin. C’est toujours pour moi le moment le plus sensible de la journée. La nuit les questions s’apaisent, mais le matin, les émotions sont brutes et intraitables. Je me suis demandée si c’était là le sens de la vie : courir, travailler, se projeter sans cesse.

Et puis j’ai fais le vide. Seuls comptaient les alizés, l’herbe de la butte qui dansait, les feuilles des palmiers qui brillaient au soleil et les nuages qui s’étiraient. Et puis, j’ai pressé le bouton “stop” de l’autoradio en respirant profondément. J’ai repensé à toutes ces petites choses, futiles ou moins futiles qui font que la vie a un sens. Je les ai imaginées et je me suis sentie bien. Alors, d’un coup, j’ai replongé dans cette étrange réalité et je suis allée acheter mes pommes-lianes. 

DSC06674

 

°°°

Posté par marwiga à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]